Les autorités israéliennes ont démoli mardi des abris financés par l'Union européenne près de Jérusalem-Est, partie palestinienne occupée et annexée par Israël de la Ville sainte, a dénoncé l'UE.

Ces démolitions ont été confirmées par l'Autorité israélienne de la nature et des parcs, pour qui ces abris violaient la législation car ils étaient situés dans un parc national.

Dans un communiqué, l'UE a condamné "la démolition aujourd'hui (mardi) d'abris temporaires financés par l'Union européenne", rappelant qu'elle appelait "de façon répétée le gouvernement israélien à mettre un terme à de (telles) démolitions".

Les fonds européens ont aidé à l'installation de quelque 200 préfabriqués dans des villages habités par des bédouins en Cisjordanie, juste à l'extérieur de Jérusalem-Est.

Les structures démolies mardi au bulldozer étaient des petits préfabriqués érigés à la périphérie du quartier arabe d'Issawiya, selon un correspondant de l'AFP.

Une porte-parole de la municipalité de Jérusalem a indiqué que la démolition avait été initiée par l'Autorité israélienne de la nature et des parcs.

Une porte-parole de cette autorité a expliqué à l'AFP que les structures étaient situées dans un parc national, à l'intérieur de la juridiction de la municipalité de Jérusalem, qui avait été informée de cette violation et avait démoli les abris.

Les autorités israéliennes démolissent régulièrement des structures habitées par des bédouins en Cisjordanie et ont essayé de déplacer cette communauté dans des logements prévus par l'Etat.

Des militants accusent Israël de déplacer délibérément les bédouins afin de construire des colonies juste à l'extérieur de Jérusalem-Est et nuire ainsi à la solution à deux Etats.

Israël a occupé la partie orientale de Jérusalem en 1967 puis l'a annexée, une décision que la communauté internationale n'a jamais reconnue.

Les Palestiniens veulent faire du secteur oriental de Jérusalem la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.