L'ancien Premier ministre israélien Ehud Olmert, qui a passé un an et quatre mois en prison pour corruption, a été libéré dimanche, a constaté un journaliste de l'AFP. Au pouvoir de 2006 à 2009, Ehud Olmert, 71 ans, détenu depuis février 2016, est le premier chef d'un gouvernement israélien à avoir purgé une peine de prison. Condamné à 27 mois de prison, il a bénéficié d'une réduction de peine.

Il est sorti par une porte arrière de la prison de Maasiyahu à Ramla, près de Tel-Aviv, et semblait fatigué, selon un photographe de l'AFP sur place. Il s'est rapidement engouffré dans une voiture qui est partie dans une direction inconnue.

M. Olmert avait été condamné à 18 mois de prison pour des pots-de-vin touchés dans le cadre du pharaonique projet immobilier Holyland à Jérusalem lorsqu'il était maire de la ville entre 1993 et 2003, à huit mois pour fraude et corruption, et à un mois pour entrave à la justice.

Le ministère de la Justice et le bureau du procureur avaient renoncé jeudi à faire appel de la décision d'une commission de libération qui lui avait accordé une réduction d'un tiers de sa peine de prison.

Fragilisé par des accusations de corruption, M. Olmert avait présenté sa démission en septembre 2008. Il avait cependant continué à exercer ses fonctions jusqu'à mars 2009, lorsque le dirigeant du Likoud, Benjamin Netanyahu, avait prêté serment comme Premier ministre, un poste qu'il occupe depuis. M. Olmert est le dernier chef du gouvernement israélien à s'être investi dans des négociations, intensives mais infructueuses, pour un accord de paix avec les Palestiniens.