Israël a décidé de geler des fonds dus à l'Autorité palestinienne, de peur qu'ils ne parviennent à des éléments terroristes, a indiqué le Premier ministre israélien intérimaire, Ehud Olmert.

"Cela doit être très clair, nous n'allons pas transférer des fonds qui peuvent financer des attentats terroristes contre nos civils", a indiqué M. Olmert dans des propos retransmis lundi par la radio publique israélienne.

"Nous ne voulons pas que des fonds transférés par le gouvernement israélien puissent parvenir au contrôle d'éléments meurtriers qui veulent détruire Israël (...) A ce stade, nous évaluons la situation et suivons les développements", a-t-il ajouté.

M. Olmert a tenu ces propos après une rencontre avec la Chancelière allemande Angela Merkel, qui effectue depuis dimanche une visite de deux jours en Israël et dans les territoires palestiniens.

M. Olmert a fait allusion à une tranche de 200 millions de shekels (35 millions de dollars environ) qui devait être transférée mercredi à l'Autorité palestinienne, alors que le Hamas islamiste radical a emporté haut la main les législatives palestiniennes du 25 janvier.

Ces fonds correspondent essentiellement au produit de la TVA et des droits de douane prélevés sur les produits importés dans les territoires palestiniens et transitant par Israël.

Le Hamas, responsable de la plupart des attaques suicide anti-israéliennes durant l'Intifada, a indiqué qu'il refuse de désarmer et sa charte préconise la destruction d'Israël.