Des millions d'Américains sont concernés par le vortex polaire.

Alors que 15 centimètres de neige accumulées sont attendus sur la Belgique - avec les conséquences qu'on connaît - certaines régions des États-Unis font face à 50 centimètres de neige, comme à Milwaukee dans le Wisconsin. Pour cause, une vague de froid extrême déferle sur le sol américain, provoquant l'annulation de plus de 1000 vols à l'aéroport de Chicago, contraignant les habitants à limiter au possible les escapades à l'extérieur des habitations. 90 millions d'américains sont concernés par le vortex polaire qui fait plonger les températures sous la barre des zéros degrés.
© AFP

© Reporters

Ce mercredi à Chicago, le mercure pique à -29°C. Quant aux températures ressenties, elles descendent jusqu'à -50°C. Selon les météorologues, la ville connaît même les températures les plus fraîches qu'elle ait jamais expérimentées: l'air y sera plus glacial que celui du Mont Everest, du Greenland et de l'Alaska. 

© Reporters

D'après Now This News, Chicago devrait même connaître des températures plus froides qu'en Antarctique. "Attendez-vous à des températures glaciales, un froid mordant et des températures ressenties potentiellement mortelles", a prévenu le National Weather Service, la météorologie américaine. Des images impressionnantes montrent des plaques de glace à la surface de la rivière Chicago.

C'est ce mercredi que les conditions météo devraient être les plus sévères, avec des plus bas historiques dans le Minnesota, le nord de l'Illinois et le Wisconsin. 

Comment se prémunir des dangers du froid polaire?

La meilleure chose à faire est de ne sortir de chez soi qu'en cas d'extrême urgence. Si, le cas échéant, il était nécessaire de se rendre à l'extérieur, il est recommandé de couvrir l'entièreté de son corps, visage compris. Éviter de parler et de prendre de profondes inspirations figurent également parmi les précieux conseils à observer.


Si la tuyauterie gèle en réaction aux températures glaciales et ne permettent plus l'écoulement normal de l'eau du robinet. Le média américain Now This News conseille à ses lecteurs d'utiliser un sèche-cheveux pour dégeler les tuyaux.


C'est quoi un vortex polaire? 

© AFP

Ce serait une vague de... chaleur qui a causé le vortex polaire que les Américains connaissent aujourd'hui, expliquent nos confrères du Huffington Post. En réalité, tout part d'un réchauffement stratosphérique soudain juste après un épisode de chaleur au Maroc. Une masse d'air chaud s'est alors déplacée jusqu'au dessus du pôle Nord où elle a brisé en deux le "vortex polaire". 

Ce dernier se définit comme une masse d'air très froid qui stationne aux deux pôles (normalement). Une partie de cette masse a été envoyée en direction du continent américain, ce qui a en partie créé la vague de froid que les Américains connaissent aujourd'hui. Autrement dit, c'est bien le réchauffement climatique qui est notamment à la source du refroidissement extrême observé outre-atlantique. N'en déplaise à certains climato-sceptiques!