L'opposition au Parlement du Kosovo voulait protester contre le projet de loi ratifiant les frontières du pays avec le Montenegro.

Le parti de l'opposition au Parlement du Kosovo n'en est pas à son premier coup d'éclat. 

Ce mardi, un de ses membres a dégoupillé une bombe lacrymogène alors que la commission des affaires étrangères se réunissait. Le député voulait protester contre un projet de loi ratifiant les frontières avec le Montenegro, qui selon ses opposants, ferait perdre 8.000 hectares de terres au Kosovo.

La plupart des députés de l'opposition ont quitté la salle, trop incommodés par les fumées.

Les défenseurs du projet sont quant à eux restés dans la salle pour voter le projet.