Un 19e acte de manifestation des gilets jaunes s'annonce ce samedi dans l'Hexagone. Il sera placé sous haute surveillance militaire.

En effet, plusieurs milliers de soldats seront mobilisés ce samedi pour contenir les gilets jaunes et empêcher tout débordement. Qui plus est, ils bénéficieront d'une large marge de manœuvre pour intervenir.

Le général Bruno Leray, gouverneur militaire de Paris, a expliqué sur les ondes de Franceinfo que les militaires avaient reçu "des consignes extrêmement rigoureuses et précises". "Les soldats ont différents moyens d'action pour faire face à toute menace. Cela peut aller jusqu'à l'ouverture du feu. (...) C'est arrivé par le passé. Des soldats ont été amenés à ouvrir le feu. Ils sont parfaitement à même d'apprécier la nature de la menace et d'y répondre de manière proportionnée", poursuit-il. 

Quand le journaliste de Franceinfo demandait une nouvelle fois au gouverneur militaire de Paris, si l'ouverture du feu était autorisée, celui-ci répondait encore: "Si leur vie est menacée ou celle des personnes qu'ils défendent, effectivement"