Depuis son agression, Silvio Berlusconi a vu sa côte remonter dans les sondages. La question sur la véracité de son agression commence à se poser. Une chaîne de télé (une des rares qui n'appartient pas à l'homme politique) a décrypté les images de la scène, indique la RTBF sur son site Internet.

On peut constater que juste après l'agression, on ne trouve aucune goutte de sang sur son visage... pas même une griffe. Même si les deux dents cassées, la fracture du nez et la blessure à la lèvre supérieure sont bien réelles. Mais voilà, le médecin de Berlusconi avait indiqué qu'il avait perdu un demi-litre de sang... mais aucune goutte sur son col de chemise? Avouez que le doute s'impose.

Après être monté dans sa voiture, souvenez-vous, plusieurs minutes s'égrainent avant que le visage de l'homme politique n'apparaisse et sur une image, un homme se tient à ses côtés avec un objet (bizarre?) dans sa main. Tout homme politique de cette envergure aurait vite été emmené loin des lieux du crime. Mais le chef du gouvernement italien n'a peur de rien et se permet même de remontrer son visage à la foule...

Coup monté d'Il Cavaliere? Ce genre de scénario n'est pas original. Mitterrand en 1959 et Balladur en 1995 avaient également élaboré une mise en scène les rendant plus populaire...

Un décryptage d'une chaîne de télé italienne.