L'ex-mari de la franco-colombienne Ingrid Betancourt Juan Carlos Lecompte, a déposé mi-septembre devant la justice colombienne une demande de saisie des biens de l'ex-otage des Farc, une requête liée à leur procédure de divorce, a annoncé mardi son avocat à l'AFP.

"Nous avons demandé la saisie préventive des biens pendant que se déroule le processus et dans l'attente de la liquidation du contrat de mariage", a déclaré Me Heli Abel Torrado, avocat de Juan Carlos Lecompte.

La requête vise également le patrimoine d'Ingrid Betancourt à l'étranger et les fonds liés aux contrats passés par l'ancienne candidate à la présidentielle colombienne avec des maisons d'édition, a-t-il précisé. Ingrid Betancourt a déposé en janvier 2009 une demande de divorce de l'homme qui partageait sa vie avant son enlèvement, le 23 février 2002, épousé le 17 octobre 1997.

L'ex-sénatrice avait déjà été mariée une première fois, au Français Fabrice Delloye, avec qui elle a deux enfants, Melanie et Lorenzo. Ingrid Betancourt, libérée lors d'une opération militaire le 2 juillet 2008 aux côtés de 14 autres otages de la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes), a publié mardi un livre sur ses six ans et demi dans la jungle, "Même le silence a une fin" (Gallimard).