Le torchon brûle entre le président des Etats-Unis et l'ancien patron de Starbucks, Howard Schultz.

Souhaitant se mesurer à Donald Trump en 2020, le milliardaire Howard Schultz a fait connaître ce dimanche soir son intention de se présenter aux élections présidentielles en tant que candidat indépendant. Même s'il ne s'agit encore que d'une pensée qu'il n'est pas certain de mettre en pratique, l'ex-patron de Starbucks a toutefois l'air déterminé à déloger l'actuel chef d'Etat de son poste, le jugeant "pas qualifié pour être président".

S'il se dit "démocrate de toujours", Howard Schultz regrette cependant la lutte dans laquelle se sont lancés les deux partis traditionnels, quitte à mettre de côté le bien-être du pays. Le milliardaire ajoute même que, selon lui, Démocrates et Républicains constituent les uniques responsables de l'ampleur prise par la dette américaine. C'est pour cette raison que, si l'homme d'affaires se présente, ce sera de façon indépendante.


Donald Trump n'a pas apprécié cette sortie médiatique de l'ex-dirigeant de la chaîne américaine de cafés . Le président a d'ailleurs répondu à Schultz via le réseau social Twitter, le jugeant "pas assez courageux pour se présenter aux élections". Le chef d'Etat américain a ajouté qu'il estimait que l'ancien patron de Starbucks "n'était pas la personne la plus intelligente". Trump a fini sur une petite note humoristique évoquant l'enseigne de café présente dans la Trump Tower. "J'espère simplement que Starbucks paie encore la location de ses locaux dans la Trump Tower", a ainsi ironisé le président.