International

Jack Ma, fondateur du géant chinois du commerce en ligne Alibaba et homme le plus riche de Chine, s'avère être membre du Parti communiste chinois (PCC), a révélé la presse officielle. 

Son appartenance au PCC, fort de 89 millions de membres, a été divulguée par le Quotidien du Peuple, l'organe du PCC au pouvoir, dans un article louant les acteurs du développement de la Chine.

L'homme d'affaires qui avait par le passé laissé entendre qu'il préférait ne pas se mêler de politique, rejoint ainsi d'autres personnalités extrêmement fortunées membres du PCC, comme le milliardaire Xu Jiayin, promoteur immobilier et fondateur du groupe Evergrande.

Le Quotidien du Peuple indique notamment, dans son article publié lundi, que Jack Ma a joué un rôle important en faveur des nouvelles "Routes de la Soie", gigantesque programme d'investissements chinois, notamment en Asie et en Europe, lancé en 2013 par le président Xi Jinping.

Il y est aussi salué comme l'un des "constructeurs exceptionnels du socialisme aux caractéristiques chinoises dans la province du Zhejiang", où Alibaba a son siège.

Alors que bon nombre de secteurs économiques sont dominés par des entreprises d'État, une adhésion au PCC peut parfois faciliter les démarches des entrepreneurs privés dans un contexte législatif et économique compliqué.