Le sommet du 60ème anniversaire de l'OTAN tirait sur sa fin samedi peu avant 15h00 avec comme seul point à régler la désignation du prochain secrétaire général de l'Alliance en raison d'un véto turc, a-t-on appris de source diplomatique. Les chefs d'Etat et de gouvernement des 28 pays membres ont approuvé les trois déclarations dont la publication était attendue à l'issue de ces deux jours e travaux.

Ils devaient se réunir "seuls" (sans collaborateur) pour tenter de débloquer la question de la nomination d'un successeur au Néerlandais Jaap de Hoop Scheffer comme secrétaire général de l'OTAN, a précisé cette source. La Turquie faisait toujours front en refusant d'accepter le favori pour ce poste, le Danois Anders Fogh Rasmussen, qui bénéficie du soutien de tous les autres alliés.

Ankara lui reproche notamment d'avoir soutenu un journal danois qui avait publié des caricatures de Mahomet qui ont déclenché la colère du monde musulman en 2005.