L'Union européenne a prolongé vendredi après-midi de six mois les sanctions économiques infligées à la Russie à la suite de sa participation dans la déstabilisation de la région de l'est de l'Ukraine. La décision de prolonger ces sanctions a été confiée par les dirigeants européens aux ambassadeurs des 28 États membres, qui devaient se réunir à 17h00 vendredi.

La prolongation des sanctions était prévisible, car l'Union européenne les avait liées à la mise en œuvre des accords de paix de Minsk entre l'Ukraine et la Russie. La mise en œuvre devait être complétée pour le 31 décembre 2015 pour envisager de lever les sanctions, mais il apparaît que l'échéance ne sera pas respectée.

L'Union a imposé à la Russie le gel de certains avoirs et le refus de visa à 149 personnes, de même que des mesures de rétorsion économiques, comme l'interdiction de vendre les produits de certaines banques russes et un embargo sur les armes. Les sanctions sont prolongées jusqu'au 31 juillet 2016.