International Un des hommes qui a injurié Alain Finkielkraut évoluerait dans la mouvance de l'islamisme radical, selon le Parisien.

L'attaque antisémite à laquelle Alain Finkielkraut a été confrontée samedi, dans le cadre d'une manifestation des gilets jaunes dans le quartier Montparnasse à Paris, serait notamment le fait d'un individu radicalisé. Un suspect identifié par un policier criait alors au philosophe: "Tu es un haineux et tu vas mourir, tu vas aller en enfer."


Selon Le Parisien, ce dernier est connu des services de renseignement pour avoir évolué en 2014 dans la mouvance radicale islamiste. Par ailleurs, il n'a jamais fait l'objet d'un suivi au titre de fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste. Ni lui ni aucun autre manifestant n'ont par ailleurs été interpellés.

►Lire aussi: Edito : l’agression antisémite contre Finkielkraut ou la colère jaune devenue haine

Hormis ces dires, d'autres avaient été lancés par plusieurs manifestants haineux : "Barre-toi, sale sioniste de merde", "grosse merde sioniste", "nous sommes le peuple", "la France, elle, est à nous".