Alors que le président de Etats-Unis annonçait ce lundi prendre de lourdes sanctions envers le Guide suprême iranien, Donald Trump s'est quelque peu trompé de cible... En effet au lieu de citer l'actuel ayatollah, Ali Khamenei, le chef d'Etat a expliqué bloquer l'accès à des ressources financières essentielles à l'ayatollah Khomeini. Or, ce dernier est mort... depuis 30 ans.

Si l'annonce de sanctions a fait grand bruit à travers le monde, cette erreur de Trump a également agité la Toile.

Le président américain a justifié le durcissement de sa politique envers l'Iran, accusant Téhéran d'être un "parrain du terrorisme". Le Guide suprême iranien n'est pas le seul visé par les sanctions américaines. Le ministre des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a également été cité par le président.

D'autres actions ont été mises en oeuvre contre la République islamique. Selon plusieurs médias, Donald Trump aurait secrètement autorisé ce week-end des cyberattaques contre des systèmes de lancement de missiles, en riposte à la destruction d'un drone américain plus tôt dans la semaine.