Nous sommes contre le protectionnisme et toutes ses manifestations", a-t-il ajouté.

Au fur et à mesure de cette ouverture, la Chine continuera "d'importer et d'utiliser les réussites du reste du monde dans les domaines économiques, scientifiques et technologiques", a-t-il dit.

Mais, "le développement de la Chine ne nuira à personne et ne représentera une menace pour personne", a-t-il assuré.

"Le développement est notre première priorité", a-t-il insisté. "Nous allons principalement nous reposer sur nos propres efforts pour continuer à nous développer".

M. Wen a ajouté que "la nation chinoise qui a créé un miracle économique, va aussi créer une splendeur culturelle".

Le chef du gouvernement chinois a insisté sur le fait que "lorsqu'il s'agit de la souveraineté, de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale, la Chine ne se pliera à aucun compromis".

"Le monde va tirer parti d'une Chine plus riche. L'histoire va continuer de prouver ceci", a-t-il encore dit.

Le Premier ministre a relevé que si la Chine représentait la deuxième puissance économique du monde en terme de PIB, le pays recense "150 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté défini par les Nations unies".