Le nouveau chef du Pentagone Patrick Shanahan, qui a succédé mardi à Jim Mattis, a placé la Chine en tête de ses priorités, a indiqué mercredi un responsable du ministère américain de la Défense. Au cours d'une réunion dans la matinée avec les principaux responsables du Pentagone, M. Shanahan "a dit à l'équipe de concentrer ses efforts sur la mise en oeuvre de la stratégie de défense nationale" élaborée par son prédécesseur Jim Mattis, a précisé ce responsable ayant requis l'anonymat.

Le ministre par intérim leur a dit: "Souvenez-vous: la Chine, la Chine, la Chine", a-t-il ajouté, signalant une orientation légèrement différente de celle de M. Mattis, qui a démissionné le 20 décembre en raison de profonds désaccords avec le président Donald Trump et qui avait désigné la Chine mais aussi la Russie comme principaux adversaires des Etats-Unis.

"En 2019, la stratégie de défense nationale restera notre guide", a tweeté M. Shanahan dans la matinée.

L'ancien numéro deux du Pentagone, nommé par M. Trump pour succéder dès le 1er janvier à M. Mattis, qui avait, lui, prévu une période de transition de deux mois, devait se rendre à la mi-journée à la Maison Blanche pour un conseil des ministres, qui "pourrait" être suivi d'un entretien séparé avec M. Trump, a précisé le responsable ayant requis l'anonymat.

Par ailleurs, M. Shanahan a chargé le directeur financier du Pentagone, David Norquist, d'assumer les fonctions de numéro deux du Pentagone par intérim.

Ancien cadre de Boeing, chargé depuis 2017 par M. Mattis d'améliorer les processus d'acquisition du Pentagone, M. Shanahan n'a aucune expérience politique.