Le président américain Donald Trump a conseillé lundi à la Chine de ne pas "répliquer" aux tarifs douaniers imposés par les Américains, prédisant qu'une escalade dans cette guerre commerciale entre Pékin et Washington "ne ferait qu'empirer les choses".

"La Chine a profité des Etats-Unis pendant tellement d'années qu'ils ont une grosse avance (nos présidents n'ont pas fait le travail). Donc la Chine ne devrait pas répliquer - ça ne ferait qu'empirer les choses", a-t-il tweeté, alors que commence lundi la procédure américaine d'augmentation des droits de douane sur la quasi-totalité des importations venues de Chine.

Cette décision a été prise vendredi soir par le président républicain pour maintenir la pression sur la Chine, alors que les négociations commerciales entre les deux premières puissances économiques mondiales devraient se poursuivre.

"La Chine va gravement souffrir si (elle) ne conclut pas un accord parce que les entreprises seront forcées de quitter la Chine pour d'autres pays. Trop cher d'acheter en Chine", a également menacé Donald Trump lundi matin.

"Vous aviez un super accord, presque bouclé, et vous avez fait marche arrière!", a-t-il ajouté.

L'administration américaine de Donald Trump exige une réduction de son immense déficit commercial vis-à-vis de la Chine (378 milliards de dollars en 2018), des "changements structurels" comme la fin du transfert forcé de technologies, la protection de la propriété intellectuelle américaine ainsi que la fin des subventions chinoises aux entreprises d'Etat.

"Vous pouvez également échapper aux tarifs douaniers (...) si vous achetez des produits aux Etats-Unis (la meilleure des idées)", a également rappelé le président américain, qui n'a de cesse de faire l'éloge des mesures protectionnistes américaines.

© AFP