Pour voyager en toute sécurité, la famille royale saoudienne est prête à tout... même à faire privatiser une plage française. Le monarque et sa famille, qui disposent d'une propriété le long d'une plage publique de Vallauris (Alpes-Maritimes), souhaitent en effet être au calme. Pour ce faire, ils ont entrepris des travaux pour sceller le seul tunnel qui conduit à cette plage publique. Des travaux que la police a pourtant fait arrêter. "J'ai fait intervenir la police municipale pour empêcher qu'une grille soit scellée au débouché de ce souterrain et qu'elle ne condamne ainsi l'accès à la plage", a indiqué la maire de Vallauris-Golfe-Juan. Le lieu où la grille devait être posée appartient en effet à la SNCF qui n'a pas été prévenue des travaux.

Autre problème : "ces aménagements ont été entrepris prématurément sans attendre la fin des discussions en cours entre la France et les autorités saoudiennes concernant les conditions du séjour que la famille royale envisage de faire à Vallauris", a expliqué Philippe Castanet, sous-préfet de Grasse à l'AFP. "Nous avons donc demandé au propriétaire d'interrompre les travaux".

Toutefois, une réunion doit avoir lieu entre les autorités françaises et les émissaires du roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud pour s'entendre sur les moyens qui seront mis en oeuvre pour protéger la propriété. "Il faut savoir comment la sécurité aux alentours de la villa sera assurée, par des vigiles privés ou des policiers, avec des grillages ou non", a-t-il poursuivi précisant que la plage sera quand même privatisée.