International

La France a suspendu la plupart de ses activités de coopération militaire avec la Russie, notamment les échanges de visites et exercices conjoints entre les deux pays, a indiqué vendredi le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian.

La France a "suspendu la plupart de ses activités de coopération militaire avec la Russie", a déclaré le ministre, en visite à Tallinn dans le cadre d'une brève tournée dans les Pays baltes et en Pologne, dans le contexte de la crise ukrainienne.

Selon l'entourage du ministre, "les contacts entre les états-majors de la France et de la Russie ont été annulés".

Par ailleurs, un exercice militaire entre les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France et la Russie, planifié en avril, a aussi été annulé, selon la même source.

Venu dans les Etats baltes pour les assurer "de la solidarité de la France" et entre pays membres de l'Otan, M. Le Drian a affirmé que la crise ukrainienne et "l'annexion de la Crimée" par la Russie constituent "une menace pour la paix et la sécurité en Europe".

Paris a proposé aux Etats baltes l'envoi, si l'Otan le demande, de quatre avions de combat pour renforcer début mai la relève de la mission de l'Otan chargée de la surveillance de l'espace aérien de ces pays depuis 2004.

"La France est disponible pour renforcer ses missions de +police du ciel+, si la décision était prise" par les instances de l'Alliance atlantique, a-t-il déclaré à l'issue d'un entretien avec son homologue estonien, Urmas Reinsalu.


Hollande maintient l'invitation de Poutine au 70e anniversaire du Débarquement le 6 juin

Le président français François Hollande a confirmé vendredi à Bruxelles qu'il maintenait l'invitation de Vladimir Poutine aux célébrations du 70e anniversaire du Débarquement allié en Normandie, soulignant que l'ex-URSS avait été "solidaire de la France" et payé "un lourd tribut" contre le nazisme. "J'ai invité le président Poutine pour les célébrations du Débarquement le 6 juin et je maintiens cette invitation", a déclaré M. Hollande lors d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet européen qui a décidé de nouvelles sanctions contre la Russie dans la crise ukrainienne.

"Nous avons en partage les millions de morts qui ont été les victimes de ce conflit", a-t-il souligné ajoutant que "nous devons tout faire pour que ce soit l'esprit de paix qui l'emporte".

"La Russie a été solidaire de la France et a payé un lourd tribut" dans la lutte "contre le nazisme", a aussi fait valoir le chef de l'Etat français.

L'invitation du président russe aux cérémonies du Débarquement en Normandie avait déjà été confirmée mardi par le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.