Après avoir enregistré un bond de popularité suite aux attentats de Paris, François Hollande est de nouveau malmené dans les sondages. En effet, selon une enquête d'Odoxa réalisée pour le Parisien-Aujourd'hui en France et publiée ce samedi 7 février, deux tiers des Français (67%) trouvent que le socialiste est un "mauvais président".

Mais ce n'est pas tout : la majorité des sondés considère qu'il n'est pas courageux (58%), qu'il n'est pas capable de prendre les décisions qui s'imposent (61%), qu'il est incompétent (67%), qu'il ne sait pas où il va (73%), qu'il n'est ni dynamique (78%) ni charismatique (81%). Bref, il en vient à faire regretter Sarkozy selon 56% des sondés.

Heureusement pour le Président, il n'y a pas que des mauvaises nouvelles puisque 54% des personnes interrogées le trouvent sympathique et 49% pensent qu'il a des convictions profondes. "Son retour en grâce auprès de la gauche se confirme", analyse également le président d'Odoxa, Gaël Silman. En effet, 69% des sympathisants de gauche ont une bonne opinion de lui et 68% trouvent qu'il est un bon président. Malgré tout, les deux tiers (62%) trouvent qu'il n'est pas assez à gauche. A ce sujet les avis divergent toutefois puisque 37% des Français trouvent qu'il n'est pas assez à gauche tandis que 23% le trouvent trop à gauche. 

En ce qui concerne l'inversion de la courbe de chômage, priorité pour le Président, 81% des sondés sont résignés et estiment qu'il n'y parviendra pas. "C'est le grand échec de sa conférence de presse. A trop vouloir investir d'autres sujets comme la lutte contre le terrorisme, le service civique et l'international, le Président en a presque oublié l'emploi", poursuit le président de l'Institut de sondages. Un thème pourtant toujours fondamental aux yeux du socialiste puisque François Hollande a encore rappelé récemment que s'il ne parvenait pas à réduire le chômage, il ne serait pas candidat à l'élection présidentielle de 2017.