La princesse Haya Bint al-Hussein, l'épouse du souverain de Dubaï, Cheikh Mohammed Al Maktoum, se cache à Londres et craint pour sa vie après avoir quitté son mari, rapporte la BBC.

Elle y a lancé une procédure de divorce afin d'obtenir la garde de leurs deux enfants, âgés de 7 et 11 ans, qu'elle a emmenés avec elle. La princesse Haya, 45 ans, d'origine jordanienne et qui a fait ses études en Grande Bretagne, a épousé Sheikh Mohammed, âgé de 69 ans, en 2004, devenant ainsi sa sixième et "jeune épouse". Il aurait au total 23 enfants de ses différentes femmes.

La princesse Haya s'est d'abord enfuie cette année avec ses deux enfants de la principauté vers l'Allemagne pour demander l'asile. Elle vivrait désormais dans sa maison de Kensington Palace Gardens à Londres, où elle s'est réfugiée "par peur d'être assassinée ou ramenée de force à Dubaï", selon France 24, qui cite la presse britannique.

D'après un proche de la famille royale, interrogé par le New York Times, la princesse aurait déposé une demande d'asile au Royaume Uni et lancé une procédure de divorce. La bataille judiciaire qui l'opposera ainsi à son puissant mari doit débuter dès la fin juillet, à en croire l'agence Associated press (AP). L'audience devrait avoir pour objet de déterminer qui aura la garde de leurs deux enfants, âgés de 7 et 11 ans.

Haya aurait quitté Dubaï, après avoir appris les traitements qu'avait subis la princesse Latifa, l'une des filles de Mohammed Ben Rachid Al-Maktoum. La jeune femme avait tenté de fuir la principauté l'an dernier pour refaire sa vie aux États-Unis, avant d'être "ramenée" de force. Elle avait expliqué dans une vidéo publiée sur Youtube vouloir partir car son père la maltraitait.