International

Grâce au Sommet de Laeken, le nom de la commune qui accueille la résidence de nos souverains est sur le point d'être mondialement connu. Une bien belle revanche pour Laeken qui, jusqu'à présent, avait toujours été oubliée par l'histoire.

Pourtant il s'en est déroulé des grands événements sur son territoire! En 1935, on y célèbre la naissance des palais du Centenaire qui faisaient sensation à l'époque. En 1958, c'est à Laeken que se déroule l'Exposition Universelle. C'est évidemment à Laeken que se trouve l'Atomium, qui devint très vite l'ambassadeur de la Belgique dans le monde entier. Mais jamais le nom de la commune ne fut cité. Chaque fois, Bruxelles lui ravit la vedette. Tout simplement parce que depuis 1921, en compagnie de Haeren et de Neder-over-Heembeek, Laeken avait été rattachée à la ville de Bruxelles pour devenir «Bruxelles: 2eme district ».

Le nom de Laeken ne fut pas mis non plus en évidence en 1985 lors du drame du Heysel, mais on ne peut pas dire que les Laekenois le regrettèrent... Cette fois, le Sommet européen de clôture de la présidence belge de l'Union européenne portera bien le nom de Laeken, ce ne sera pas le Sommet de Bruxelles. Un choix qui ne doit pas déplaire au bourgmestre de Bruxelles, Freddy Thielemans, un Laekenois pur et dur.

Une revanche bien méritée quand on sait que le nom de Laeken est aussi ancien que celui de Bruxelles. Dans son livre «Dictionnaire historique des faubourgs de Bruxelles », l'historien bruxellois Jean d'Osta signale qu'il est déjà mentionné dans des actes officiels aux alentours de 1080 sous sa forme latine «Laca ». Ensuite, le nom germanique apparaît: Lachen, qui provient du latin «Lacus ». Jadis, le territoire de Laeken était recouvert de nombreux lacs, d'où l'origine de son nom. On peut encore en découvrir un derrière le Château royal.