La tempête tropicale Arlene a fait au moins onze morts et près de 300.000 sans-abri au Mexique, ont annoncé samedi les autorités mexicaines. La tempête, la première importante de la saison en Atlantique, avait soumis jeudi l'est et le centre du pays à des vents violents et qui avaient provoqué des glissements de terrain.

La plus grande partie du Mexique a été balayée par de violentes bourrasques, notamment la capitale et ses environs ainsi que la station balnéaire d'Acapulco, sur la côte Pacifique.

Les services météorologiques mexicains ont indiqué qu'au moins une douzaine de régions dans le centre et le nord du pays étaient en état d'alerte en raison "pluies violentes et occasionnellement torrentielles" consécutives au passage d'Arlene, dont les vents ont nettement faibli.

Environ 278.000 personnes sont sans abri ou ont été affectées par le passage de la tempête tropicale, selon des rapports provisoires.

En 2010, le Mexique a connu, selon le gouvernement, sa pire saison des pluies, qui a fait 125 morts, près d'un million de sinistrés et des pertes à hauteur de 4 milliards de dollars.