Le favori à l'investiture républicaine, Mitt Romney, a remporté une victoire écrasante à la primaire organisée dimanche à Porto Rico, a annoncé la commission électorale de cette île des Caraïbes placée sous l'aile américaine depuis 113 ans.

L'ancien gouverneur du Massachusetts a récolté 83,4% des suffrages, contre seulement 7,7% pour son rival, l'ultra-conservateur Rick Santorum, 2% pour l'ancien président de la Chambre Newt Gingrich et 1,1% pour Ron Paul. Mitt Romney a revendiqué sa victoire, déclarant qu'"avec une population plus grande que 22 Etats, l'île contribue de bien des façons à la vitalité de notre pays".

L'île n'a que 20 délégués à la convention républicaine prévue fin août en Floride, où un candidat doit rassembler 1.144 délégués, mais ce scrutin est symbolique pour les candidats qui cherchent à gagner du soutien dans la population hispanique.

Républicain modéré, Mitt Romney dispose actuellement de 496 délégués, mais il doit composer avec le chrétien conservateur Rick Santorum (236 délégués) dont les succès récents l'ont empêché d'empocher rapidement l'investiture.

Newt Gingrich dispose du vote de 141 délégués et Ron Paul de 66, selon le site spécialisé RealClearPolitics.

Mitt Romney a obtenu fin janvier le soutien du gouverneur de Porto Rico, Luis Fortuno, qui fait campagne pour que l'île devienne le 51e Etat américain, une option qui sera soumise à référendum le 6 novembre, jour de la présidentielle américaine.

Les Portoricains sont citoyens américains mais n'ont pas le droit de vote à la présidentielle et n'ont pas d'élus au Congrès.