Le Canada compte adopter des lois "qui légaliseront et règlementeront la consommation de marijuana", devenant le premier pays du G7 à le faire, a annoncé vendredi le nouveau Premier ministre Justin Trudeau.

M. Trudeau confirme ainsi dans son discours de politique générale pour 2016, lu au Parlement par le Gouverneur général du Canada, une promesse de campagne: il s'était engagé à légaliser le cannabis "dès" son élection.

Le nouveau gouvernement libéral, élu le 19 octobre, souhaite ainsi adopter au cours de la prochaine année des "mesures législatives (...) qui légaliseront et réglementeront la consommation de marijuana et limiteront l'accès à cette substance", a dit le Gouverneur général, David Johnston, en lisant le discours préparé par M. Trudeau, assis à ses côtés dans la Chambre des communes.

Selon le protocole britannique, les sessions parlementaires s'ouvrent par la lecture du discours du Trône par le Gouverneur général, représentant de la reine Elizabeth II, chef d'État en titre du Canada.

Vainqueur surprise des élections législatives, M. Trudeau avait déclaré en campagne qu'il avait lui-même fumé "cinq ou six fois" du cannabis, dont une fois en 2010, alors qu'il siégeait déjà au Parlement en tant que député libéral.

Un autre gouvernement libéral, en 2004, avait cherché à dépénaliser la consommation de cette substance, avant de jeter l'éponge, face notamment aux pressions des États-Unis voisins, fermement opposés.

Onze ans plus tard toutefois, quatre États américains ont légalisé le cannabis, et les défenseurs canadiens d'une telle mesure pointent les importants revenus générés.