30 millions

Victimes

Le trafic d’êtres humains est désormais la troisième activité criminelle la plus lucrative, et donc la plus prisée par les mafias en Europe, après les armes et la drogue. L’argent reste le principal facteur de la traite des êtres humains. Celle-ci génère des revenus gigantesques pour les trafiquants avec une prise de risque minime. La Belgique reste un pays de départ, de destination et de transit pour les hommes, femmes et enfants victimes du trafic d’êtres humains lié au travail et à la prostitution forcés. Cette criminalité touche 30 millions de personnes dans le monde.