L'un des vice-présidents de la Commission européenne, le slovaque Maros Sefcovic, s'est retiré lundi de la course à la présidence de l'exécutif européen, en apportant son soutien au néerlandais Frans Timmermans, premier vice-président de l'exécutif européen, comme candidat principal du Parti socialiste européen (PSE).

Dans un courrier communiqué par le PSE, le Slovaque souligne vouloir œuvrer aux côtés de M. Timmermans en vue des élections de mai 2019.

Le social-démocrate Frans Timmermans avait fait connaître début octobre son ambition de remplacer l'actuel président Jean-Claude Juncker (PPE). Il devait au préalable devenir le candidat principal de son parti (ou "Spitzenkandidat", en jargon européen), ce qui est désormais le cas.

Après les élections, les partis du Parlement européen devraient choisir parmi les candidats principaux celui qui dirigera la Commission, selon une procédure en usage depuis 2014. Avant cette date, le choix du président de l'exécutif européen revenait aux seuls chefs d'État et de gouvernement des pays de l'UE.

Le Parti populaire européen (PPE), plus importante formation politique du parlement européen, doit quant à lui désigner jeudi son candidat, entre l'allemand Manfred Weber, actuel chef de groupe, et l'ancien Premier ministre finlandais Alexander Stubb.