International

Un chasseur est à l'origine du gigantesque incendie qui a ravagé les abords du parc national de Yosemite ces derniers jours, le quatrième plus grand feu de l'histoire en Californie (ouest), selon les enquêteurs jeudi.

Ces derniers ont en revanche démenti des rumeurs selon lesquelles l'incendie, baptisé "Rim fire" et qui est à présent maîtrisé à 80%, aurait été causé par les activités illégales d'une plantation de marijuana près du très touristique parc national.

"Les enquêteurs ont déterminé que le Rim fire a été provoqué par un chasseur qui a fait un feu et n'a pas réussi à le maîtriser", a indiqué le service américain des Forêts dans un communiqué.

"Il n'y a en revanche aucune indication selon laquelle ce chasseur cultivait illégalement de la marijuana sur des terrains publics, et aucune plantation de marijuana n'a été localisée près du point de départ du feu. Aucune arrestation n'a été effectuée jusqu'à présent", ajoute le communiqué.

Le nom du chasseur n'a pour le moment pas été divulgué, en attendant la suite de l'enquête.

L'incendie s'est déclenché dans l'après-midi du 17 août dans la Stanislaus National Forest, aux abords du parc national de Yosemite. Le feu a ravagé 95.442 hectares selon les derniers relevés et plus de 4.300 pompiers sont toujours à pied d'oeuvre pour le maîtriser.

Plus de 15 millions de litres d'eau et de retardant ont été déversés par voie aérienne sur le feu durant les 17 derniers jours. Il s'agit du quatrième incendie le plus important en Californie depuis le début des relevés en 1932: le feu a brûlé une superficie équivalente à cinq fois la taille de la capitale fédérale Washington DC. Il n'a cependant pas fait de victimes.

L'incendie le plus important de l'histoire de la Californie reste celui de 2003 près de San Diego, qui avait détruit 2.820 bâtiments, fait 14 morts et ravagé 110.578 hectares.

Les autorités californiennes font face depuis plusieurs années au problème croissant de plantations de marijuana cachées dans les zones les plus sauvages de l'Etat. Ainsi, en 2009 un incendie déclenché par les activités d'une ferme cultivant de la marijuana avait brûlé plus de 36.000 hectares de végétation près de Santa Barbara.