International

Un séisme de magnitude 7,4 a touché mardi le Népal, déjà dévasté par un tremblement de terre meurtrier le 25 avril, semant la panique dans la capitale, Katmandou, selon des témoins et l'Institut américain de géophysique (USGS). Les habitants terrifiés de la capitale se sont rués à l'extérieur peu après la secousse qui s'est produite à 12h35 locales et a duré environ une minute, selon une journaliste de l'AFP.

Des sirènes ont retenti dans la ville, cependant aucune victime n'était annoncée dans l'immédiat.

L'épicentre de ce nouveau tremblement de terre se situe à la frontière avec la Chine, à environ 83 kilomètres à l'est de Katmandou, selon l'USGS.

La secousse a également été ressentie dans le nord de l'Inde, en particulier à New Delhi, où les immeubles ont tremblé et les employés ont quitté leurs bureaux.

Une réplique de magnitude 5,6 s'est produite quelques minutes après cette secousse, selon l'USGS.

Le séisme du 25 avril a détruit d'importantes zones de Katmandou et fait des dizaines de milliers de sans-abri. Il a tué plus de 7.800 personnes au Népal et une centaine en Inde et en Chine.

Des corps extraits de maisons effondrées

Ce nouveau séisme a provoqué l'effondrement de nombreuses maisons, selon l'ONG International Organization for Migration. Plusieurs corps sans vie ont été retrouvés, rapporte le porte-parole de l'organisation, tandis que l'Onu évoque au moins quatre décès. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies a également confirmé l'effondrement de différents bâtiments.

L'aéroport de Katmandou est fermé, ont fait savoir les autorités népalaises.