International La mort de Morsi en Égypte signe la fin d’un espoir, celui d’une alternative entre l’Arabie et l’Iran.

Rien ne va plus pour les Frères musulmans, mis à l’index du monde arabe par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, perdants en Syrie où ils ont été impitoyablement combattus par le clan Assad et jetés en prison en Égypte, le berceau de cette confrérie fondée par Hassan al Banna en 1928. (...)