La Belgique devrait être à l'avant-garde des pays réclamant le retrait de la Libye du conseil des droits de l'Homme des Nations unies, a plaidé lundi le député sp.a Bruno Tuybens. "Un régime qui tire sur son propre peuple et qui nie toute forme de liberté de la presse ne mérite pas sa place au conseil des droits de l'Homme", a jugé lundi le député. "Le ministre des Affaires étrangères (Steven) Vanackere dit regretter son soutien à la Libye en tant que membre du conseil des droits de l'Homme. Qu'il le prouve en prenant des actions", a-t-il ajouté en écho aux propos du chef de la diplomatie belge, lundi matin, en radio, où il confiait regretter son soutien passé. "Le regret vient après le péché", souligne M. Tuybens. "Mais il n'est pas trop tard pour bien faire: mettez-vous en action et lancez une procédure pour obtenir l'exclusion de la Libye du conseil des droits de l'Homme! ", a-t-il ajouté à l'adresse du chef de la diplomatie belge.