Le nouveau président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé mercredi les Occidentaux à renforcer les sanctions contre Moscou, qui a décidé de simplifier l'octroi de la nationalité russe aux habitants des régions séparatistes de l'est de l'Ukraine. "L'Ukraine compte sur le soutien de la communauté internationale (...) et sur le renforcement de la pression diplomatique et des sanctions contre la Russie", a déclaré dans un communiqué l'équipe de M. Zelensky, le comédien novice en politique qui a remporté dimanche le second tour de l'élection présidentielle avec plus de 73% des voix.

Cette décision "est une nouvelle confirmation du vrai rôle de la Russie en tant qu'Etat agresseur, qui mène une guerre contre l'Ukraine", poursuit le texte.

Le président russe Vladimir Poutine a, par un décret, simplifié mercredi l'octroi de la nationalité russe aux habitants des régions séparatistes ukrainiennes, qui pourront désormais recevoir un passeport russe "dans les trois mois" après leur demande.

Cette décision est considérée par beaucoup d'observateurs à Kiev comme une tentative de Moscou de "tester la résistance" de M. Zelensky.

Le président sortant Petro Porochenko, qui quittera son poste après l'investiture de son successeur d'ici début juin, a également appelé à renforcer les sanctions contre Moscou, dénonçant "une ingérence russe sans précédent" et une "violation brutale de la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine".

"C'est une tentative de justifier et de légitimer la présence militaire russe" dans les territoires séparatistes, a-t-il ajouté, dans une déclaration vidéo.

L'Ukraine est en proie depuis cinq ans à une guerre avec des séparatistes prorusses qui a fait près de 13.000 morts, un bilan qui continue de s'alourdir. La Russie, qui a aussi annexé début 2014 la péninsule ukrainienne de Crimée, est accusée par Kiev et les Occidentaux de soutenir militairement les séparatistes.