ll s’agit d’une première depuis vingt ans. Le gouvernement allemand a adopté un projet de défense civile. Le but : prévenir les catastrophes de grande ampleur, qu’elles soient climatiques ou d’origine terroriste.

Le plan appelle notamment les citoyens allemands à constituer des réserves de nourriture et d’eau pour pouvoir tenir plusieurs jours en cas de crise. Un plan aux relents de guerre froide, qui interroge en Allemagne depuis que son contenu a été dévoilé par la presse. Il permettra, selon le ministère allemand de l’alimentation cité par le journal allemand “Frankfurter Allgemeine Zeitung” d’adapter le plan aux “circonstances économiques et politiques actuelles, ainsi qu’aux situations dangereuses qui pourront se présenter”.

Une série de mesures

"La population doit pouvoir être autonome pendant une durée d’au moins dix jours avant l’arrivée des secours", stipule le texte du projet. Il rappelle la nécessité pour l’Etat de prendre un certain nombre de mesures comme élaborer un système d’alarme fiable à l’échelle nationale, augmenter les réserves d’essence, de vaccins, d’antibiotiques et de tablettes d’iodure de potassium, de renforcer la sécurité des bâtiments ou encore d’installer des zones de décontamination devant les hôpitaux pour y soigner les blessés en urgence. Il prévoit également des plans d’urgence en cas d’une interruption de l’approvisionnement en eau ou en électricité, une série de mesures de sécurité en cas de crise de nature chimique, atomique ou biologique, ou encore d’attaques cybernétiques. Mais une mesure a particulièrement attiré l’attention dans le pays. Le gouvernement allemand recommande à la population de faire des réserves de nourriture et d’eau, à raison de “deux litres par personnes et par jour sur une période de cinq jours”. Les citoyens sont également appelés à garder chez eux de quoi s’alimenter pendant une période d’au moins 14 jours. C’est à dire, comme l’a calculé le jours FAZ , “cinq kilos de pains, de pâtes et de patates, 5,5 kilos de conserves de légumes; 3,5 kilos de fruits sec et en conserve, 28 litres d’eau et 2 kilos de poissons et viandes en conserves”.

Après plus de 20 ans, un remaniement était nécessaire” a déclaré le gouvernement allemand dans un communiqué. Dans le projet, il est affirmé que, même si “une attaque sur le territoire allemand qui réclamerait le recours à une défense conventionniel soit peu probable”, le pays doit être “suffisamment préparé à l’éventualité de la concrétisation d’une menace.

Un projet qui fait débat

Le projet fait débat dans le pays depuis qu’il a été dévoilé. L’opposition de gauche et les verts ont accusé le gouvernement d’alimenter les peurs de la population, alors que des attentats ont frappé l’Allemagne en juillet, dont deux ont été revendiqués par l’organisation Etat Islamique, et que l’accueil des migrants est de moins en moins toléré par la population.

Sur Internet, le hashtag “Hamsterkauf”, une expression faisant référence au rongeur qui fait des réserves, a été partagé des milliers de fois par certains internautes allemands raillant cette initiative du ministre de l’intérieur Thomas de Maizière.