L'armée américaine a largué, ce jeudi, la plus puissante bombe américaine (non nucléaire) dans l'est de l'Afghanistan. D'après le gouvernement afghan, au moins 36 combattants de l'Etat islamique (EI) ont été tués dans cette attaque, écartant toute victime civile.

La bombe à effet de souffle massif GBU-43/B, surnommée "mère de toutes les bombes", a été larguée sur un réseau de tunnels et de grottes utilisé par l'EI.

C'était la première fois que les Etats-Unis utilisaient cette bombe de 9,8 tonnes, ayant une puissante explosive comparable à 11 tonnes de TNT.

"C'est la plus forte explosion que j'ai jamais vue. L'endroit a été envahi par des flammes très hautes", a déclaré à l'AFP Esmail Shinwari, gouverneur du district d'Achin, ajoutant que la bombe avait frappé la zone de Mamand Dara.

Une source proche des insurgés afghans a indiqué à l'AFP sous couvert de l'anonymat que des habitants avaient senti le sol bouger "comme lors d'un tremblement de terre", et que certains s'étaient évanouis en raison de la puissance du souffle.

"Des gens ont commencé à quitter la zone par peur de nouveaux bombardements", a-t-il ajouté.

Les forces américaines situées en Afghanistan ont posté un tweet relayant les images satelittes de l'explosion de la bombe GBU-43.