L'armée afghane a repris lundi après-midi l'agglomération de Musa Qala, chef-lieu du district du même nom et détenu pendant dix mois par les talibans dans le sud de l'Afghanistan, selon des sources militaires afghanes et occidentales. Les talibans ont confirmé que les insurgés s'étaient retirés du centre du district de Musa Qala, situé dans la province sud de Helmand, pour "éviter de faire des victimes civiles".

Avec l'appui de l'Otan

Le ministère afghan de la Défense avait affirmé lundi matin que les combats se déroulaient à un kilomètre de Musa Qala, dans la province de Helmand, grenier à opium du pays et qui finance l'insurrection des islamistes.

Dans un communiqué, il avait affirmé que "la résistance des talibans s'était écroulée" et que les insurgés étaient en train de fuir vers le district voisin de Baghran après avoir "eu d'importantes pertes".

Cette offensive majeure est menée par des milliers de soldats afghans et alliés, parmi lesquels 200 à 300 hommes de la coalition dirigée par les Etats-Unis ainsi que des centaines de soldats de l'Otan, en majorité britanniques, dans la région. Les troupes appuyées par l'aviation sont arrivées par l'ouest, le sud et le nord, selon l'Isaf.

Depuis le lancement de l'opération, vendredi, un nombre indéterminé d'insurgés a été tué ainsi que deux enfants. Deux soldats de l'Isaf, dont un Britannique, ont aussi péri dans l'explosion d'engins explosifs contre leur véhicule. Les soldats britanniques de la région avaient cédé Musa Qala aux anciens du district aux termes d'un accord bien vite violé par les talibans.

Dans le même temps, le Premier ministre britannique Gordon Brown est arrivé lundi en Afghanistan pour une visite surprise au cours de laquelle il devait rencontrer le président Hamid Karzai. Brown, dont c'est la première visite en tant que chef du gouvernement britannique en Afghanistan, venait de la province de Helmand (Sud) où sont stationnés l'essentiel des 7000 soldats britanniques. (D'après AFP)

Le Premier ministre britannique Gordon Brown est arrivé lundi en Afghanistan pour une visite surprise au cours de laquelle il devait rencontrer le président Hamid Karzai, a-t-on appris de sources diplomatiques occidentales.

M. Brown, dont c'est la première visite en tant que chef du gouvernement britannique en Afghanistan, venait de la province de Helmand (sud) où sont stationnés l'essentiel des 7.000 soldats britanniques déployés dans le cadre de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan, selon les mêmes sources.

En visitant les troupes basées à Camp Bastion, le Premier ministre s'est félicité de la bravoure et de l'engagement des soldats britanniques dans leur combat contre les talibans, dans des commentaires filmés par la chaîne de télévision britannique BBC.

"Je remercie chacun d'entre vous pour ce que vous avez fait sur cette ligne de front contre les talibans parce que c'est l'un des environnements qui posent le plus de défi", a-t-il dit se référant au sud de l'Afghanistan où les talibans concentrent leur insurrection.

"C'est l'une des missions les plus difficiles", l'une des "plus importantes", a-t-il souligné.

Les forces britanniques ont participé à l'offensive conjointe de l'armée afghane, de l'Otan et de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis pour reprendre lundi le district de Musa Qala. Ce district, situé dans la province du Helmand, avait été détenu pendant dix mois par les insurgés.

br-bmk/lb

L'armée afghane a pénétré lundi dans Musa Qala, détenu depuis 10 mois par les talibans dans le sud de l'Afghanistan

L'armée afghane a pénétré lundi dans le chef-lieu du district de Musa Qala, détenu depuis dix mois par les talibans dans le sud de l'Afghanistan, a annoncé un porte-parole de l'Otan.

"L'armée afghane a pénétré dans le chef-lieu de Musa Qala", a déclaré à l'AFP le major Charles Anthony, porte-parole des Forces internationales d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan.

A la question de savoir si elle contrôlait désormais le district en entier, le porte-parole a répondu: "L'armée afghane a au minimum pénétré dans le chef-lieu."

Dans un communiqué, le porte-parole du ministère de la Défense, le général Mohammed Zahir Azimi a affirmé que "les forces afghanes soutenues par l'Otan sont entrées dans le district de Musa Qala" et non l'agglomération elle-même, alors que les forces conjointes sont déjà dans le district depuis le début de leur offensive, officiellement vendredi.

"Les opérations de nettoyage sont en cours", a ajouté le porte-parole.

Le ministère afghan de la Défense avait affirmé lundi matin que les combats se déroulaient à un kilomètre de Musa Qala, dans la province de Helmand, grenier à opium du pays et qui finance l'insurrection des islamistes.

Dans un communiqué, il a affirmé que "la résistance des talibans s'était écroulée" et que les insurgés étaient en train de fuir vers le district voisin de Baghran après avoir "eu d'importantes pertes".

L'armée afghane a réussi de nouvelles percées et "se trouve à un kilomètre de Musa Qala", selon le ministère.

Cette offensive majeure est menée par des milliers de soldats afghans et alliés, parmi lesquels 200 à 300 hommes de la coalition dirigée par les Etats-Unis ainsi que des centaines de soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan, en majorité britanniques dans la région.

Les troupes appuyées par l'aviation sont arrivées par l'ouest, le sud et le nord, selon l'Isaf.

Le porte-parole en chef de l'Isaf, le général Carlos Branco, est bien plus prudent. Les choses se déroulent "en conformité avec notre plan", a-t-il déclaré lundi à l'AFP. "Il n'y a pas de changement depuis hier" a-t-il ajouté, faisant état d'"escarmouches". "Nous approchons de plus en plus du but mais ignorons quand l'opération s'achèvera", s'est-il contenté d'indiquer.

"Les talibans essaient de détourner notre attention vers d'autres zones mais ils ne réussiront pas", a-t-il ajouté.

Selon le chef de la police du district voisin de Sangin, les talibans ont attaqué dimanche soir plusieurs de ses postes. "Nous n'avons pas eu de victime dans nos rangs, mais nous avons tué 15 talibans et blessé 13 autres", a affirmé à l'AFP ce responsable, Mohammad Ali.

Du côté taliban, le porte-parole Youssouf Ahmadi a fait état de "combats hier soir (dimanche) dans des villages alentours de Musa Qala. Nous avons perdu cinq combattants et tué environ 13 soldats afghans et étrangers", a-t-il clamé.

La coalition à majorité américaine a annoncé la mort de "plusieurs talibans" dimanche lors de raids aériens contre le district, détenu par les insurgés depuis dix mois. Etait visé "un trafiquant d'armes qui figure parmi les tués", dans un bâtiment du district. Dix complices ont été arrêtés, a également précisé la coalition.

L'Isaf indique que ses troupes avancent "méthodiquement" pour éviter les engins explosifs artisanaux qui ont tué ce week-end deux soldats étrangers, dont un Britannique.

Depuis le lancement officiel de l'opération vendredi, un nombre indéterminé d'insurgés a été tué ainsi que deux enfants.

Les soldats britanniques de la région avaient cédé Musa Qala aux anciens du district aux termes d'un accord bien vite violé avec l'installation forcée des talibans.

Chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, les talibans se sont lancés depuis dans une insurrection de plus en plus sanglante qui a fait cette année près de 6.000 morts.