Klubradio. La commissaire européenne en charge des nouvelles technologies, Neelie Kroes, a écrit au gouvernement hongrois pour exprimer "ses inquiétudes" concernant le pluralisme et la liberté des médias en Hongrie, indique un communiqué. Dans sa lettre adressée mercredi au ministre hongrois de l’Administration publique et de la Justice, Tibor Navracsics, Neelie Kroes souligne que "le respect de la liberté et du pluralisme des médias ne s’arrête pas à une application techniquement correcte de la législation européenne et nationale, mais qu’il s’agit aussi et surtout d’appliquer et de soutenir ces principes fondamentaux dans la pratique". La Néerlandaise a également rappelé que "la Commission restera particulièrement vigilante sur ces deux aspects".

Quant au retrait de la licence de l’unique radio hongroise d’opposition, Klubradio, Neelie Kroes rappelle que l’Union européenne n’impose pas de limite sur le nombre de licences attribuées. "C’est du ressort du gouvernement hongrois", et la commissaire d’ajouter que "plus la concurrence est forte, mieux cela vaut", et invite le gouvernement hongrois à attribuer des licences supplémentaires.

La Commission européenne a tenu à rappeler mercredi qu’elle avait obtenu en 2011 que la législation hongroise soit modifiée sur sur la liberté des médias. Par ailleurs, elle "invite instamment le gouvernement hongrois à respecter l’arrêt de la Cour constitutionnelle de Hongrie relatif à la législation sur les médias". Cet arrêt du 19 décembre 2011 stipule notamment que les journalistes peuvent protéger leurs sources avec effet immédiat.