Une discrétion qui confine à l'effacement. Lioudmila Poutina, l'épouse du prochain président russe, réélu dimanche dernier, est plutôt du genre à rester dans l'ombre. Jusqu'à ne plus apparaître du tout. Mais cette discrétion en public n'aurait, dit-on, de revers que l'influence qu'elle a en privé, notamment sur son homme d'Etat de mari.

Depuis que Vladimir Poutine a quitté la présidence en 2008, les apparitions publiques de Lioudmila se sont faites tellement rares que la machine à rumeurs a pris le relais. A l'époque, un journal avait prêté à son mari une liaison avec la gymnaste et championne olympique Alina Kabaeva, une révélation qui fut fatale à la publication... deux jours seulement après que celle-ci eut publié l'information.

Il n'en fallut pas plus pour que certains spéculent sur la séparation du couple. Et donner lieu aux fantasmes les plus délirants. Certains ont même prétendu que Lioudmila s'était retirée dans un couvent... Une rumeur qui a la peau dure puisqu'une pièce de théâtre actuellement jouée à Moscou relaie ce scénario.

Lioudmila est pourtant apparue au bras de Vladimir Poutine, dimanche dernier, dans un bureau de vote du centre de Moscou, à l'occasion de l'élection présidentielle où son mari était grandissime favori. Cela faisait un an qu'elle n'était plus apparue en public. Dernièrement, elle avait brillé par son absence aux élections législatives, en décembre dernier, ou encore à la messe de Noël -alors que l'épouse du président Dimitri Medvedev était bel et bien présente. Deux absences remarquées qui n'avaient pas manqué de relancer les rumeurs.

Agée de 54 ans, cette ancienne hôtesse de l'air de la compagnie Aeroflot est née Lioudmila Alexandrovna Shkrebneva dans la ville de Kaliningrad. Diplômée en lettres de l'université locale, elle rencontre Vladimir Poutine en 1982, qu'elle croit policier alors qu'il est agent des services secrets, au célèbre KGB. Elle l'épouse l'année suivante et aura deux filles de lui. Cette discrétion obstinée est manifestement la marque de fabrique de la famille Poutine puisqu'on n'en sait pas beaucoup plus sur les filles du couple. Sans doute s'agit-il là du fruit d'une déformation professionnelle d'un ex-agent du KGB devenu l'homme fort de la Russie au tournant des années 2000.