International Mouscronnois, Louis-Philippe Loncke a remporté le prix de l’aventurier européen de l’année 2016.

Partir à l’aventure, nombreux en rêvent. Louis-Philippe Loncke l’a fait. Lui a plutôt foulé trois déserts à pied en moins d’un an. Il a remporté le prix de l’aventurier européen 2016 à la foire des sports Outdoor ISPO à Munich (Allemagne).

Louis-Philippe a débuté son voyage en novembre 2015, où il traverse la Vallée de la Mort en Californie en 8 jours. Ensuite en août 2016, direction l’Australie, il se frotte au désert de Simpson qu’il a parcouru en 12 jours d’est en ouest. Son dernier désert ? Celui de sel de Bolivie, en 7 jours. "Le plus dur, c’était la chaleur et l’absence d’ombre", relate-t-il . Informaticien dans une start-up, c’est à partir de 2009 qu’il se passionne pour l’aventure et la découverte de paysages bruts et inhabités. "Voyager permet de se désintoxiquer, là, je n’ai pas le bruit du trafic, j’ai seulement les pieds dans le sable. Ça fait du bien." Mais ce n’est pas un hobby comme les autres, l’aventurier s’expose aux risques, "un jour, j’ai failli m’évanouir et dans le désert, il n’y avait personne pour t’aider . Il faut bien se préparer et se connaître", prévient-il.

C’est avec un seul sac sur le dos qu’il a pris le large : "J’avais 61 kg sur mon dos au départ, vous imaginez, c’est le poids d’une personne et je marchais environ 15 à 16 heures par jour." Pendant le voyage, Louis-Philippe ne se nourrissait que de barres de céréales, de noix et de chocolat , "je perdais donc beaucoup de poids". Une expérience que le Belge souhaite transmettre : il prévoit des immersions pour les touristes dans le désert Simpson en Australie dès 2018.