La Jordanie va mettre tous ses moyens militaires à disposition de l'Irak pour lutter contre le groupe Etat islamique (EI), a affirmé mercredi le ministre irakien de la Défense après un entretien à Bagdad avec le chef d'état-major interarmées jordanien.

"Le roi de Jordanie a demandé à ce que tous les moyens des forces armées jordaniennes soient mis à la disposition de l'armée irakienne", a indiqué Khaled al-Obaidi. "Cela a été confirmé par le chef d'état-major interarmées (jordanien)", le général Mechaal Mohammed el-Zaben, qui était présent à ses côtés lors d'une conférence de presse dans la capitale irakienne.

Le général Zaben, qui est également conseiller du roi Abdallah II de Jordanie pour les Affaires militaires, a de son côté souligné qu'il portait à Bagdad un message du roi selon lequel "nous (les Jordaniens) sommes dans le même bateau que nos frères d'Irak".

"Nous ferons tout afin de vaincre ce groupe", a ajouté le haut responsable militaire jordanien, une semaine après la diffusion par l'EI d'une vidéo de l'exécution d'un pilote jordanien, brûlé vif. Il avait été capturé en Syrie en décembre après le crash de son avion.

La Jordanie, membre de la coalition internationale antijihadistes menée par Washington, a intensifié ses raids aériens depuis cet assassinat et a notamment indiqué avoir bombardé l'EI en Irak, alors qu'elle affirmait jusque-là être seulement impliquée en Syrie.

L'EI a profité de la guerre en Syrie et de l'instabilité en Irak pour s'emparer depuis deux ans de pans entiers de territoire dans ces deux pays, où il commet des atrocités dénoncées comme des crimes contre l'Humanité par l'ONU.

Le coordinateur américain de la coalition, John Allen, a affirmé dimanche que l'armée irakienne préparait "une contre-offensive terrestre majeure" pour déloger l'EI des régions qu'il occupe au nord et à l'ouest de Bagdad.