Marine Le Pen était l'invitée matinale de France Inter ce mercredi. Confrontée à des questions concernant Nelson Mandela et l'apartheid, la présidente du Front National est sortie de ses gonds, nous apprend le Huffington Post.

Patrick Cohen, intervieweur attitré de la radio française, a ainsi interpellé Marine Le Pen, affirmant que son père Jean-Marie, ancien leader du FN, n'avait jamais condamné l'apartheid. 

Information confirmée quelques instants plus tard grâce au fact-checking mené par plusieurs journalistes sur Twitter. Le Huffington Post relaie un tweet d'Erwann Gaucher, qui renvoie vers une vidéo. Celle-ci montre un passage de l'émission L'Heure de vérité où Jean-Marie Le Pen, alors invité à s'exprimer sur Nelson Mandela, avait tenu les propos suivants: "J'ai toujours une méfiance naturelle envers les terroristes."

Non content d'avoir mis Marine Le Pen konck-out, Cohen en remet une couche : il rappelle à la présidente du Front National que la ville de Vitrolles avait changé le nom de la "place Nelson Mandela" pour en faire la "Place de la Provence". Une municipalité qui était alors sous la houlette de Bruno Mégret et de sa femme Catherine, à l'époque estampillés FN.

C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase bleu Marine : "C'est la preuve qu'au FN il y a des sensibilités différentes, pas comme à France Inter." Et d'enchainer en taxant la station de "vieux relent de bolchévisme", pour terminer sur cette révélation : "Vous savez qu'à l'extérieur, on vous appelle Radio Bolcho?"

Une réaction qui ne joue pas en la faveur de la "nouvelle image" du Front National.