Le pape Benoît XVI et le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero ont exprimé vendredi leur inquiétude face à la "montée de l'idéologie xénophobe" en Europe, à la suite du récent massacre commis par un extrémiste de droite en Norvège.

Selon un communiqué du gouvernement espagnol, Benoît XVI et M. Zapatero ont eu, en marge des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) à Madrid, des discussions sur un large éventail de questions, dont la situation économique dans le monde, la crise humanitaire dans la Corne de l'Afrique et les révoltes dans le monde arabe.

Ils ont aussi abordé d'autres sujets comme les événements tragiques en Norvège -où l'extrémiste de droite Anders Behring Breivik a tué 77 personnes le 22 juillet- et ont exprimé leur "inquiétude face à la montée de l'idéologie xénophobe qui menace les valeurs de la liberté religieuse et de la coexistence caractéristiques de la société européenne", précise le communiqué.