D'après les résultats de l'autopsie, le tueur présumé de Toulouse et Montauban, Mohamed Merah, a succombé à deux tirs mortels, l'un au niveau de la tête, l'autre au niveau de l'adbomen, a-t-on appris vendredi de sources judiciaire et policière.

D'après l'autopsie réalisée à Bordeaux (Gironde), le jeune homme de 23 ans, tué jeudi lors de l'intervention du RAID sur l'appartement où il était retranché à Toulouse (Haute-Garonne), a été atteint d'une vingtaine de balles, essentiellement au niveau des membres inférieurs et supérieurs, précisent ces sources.