Explosion à Beyrouth: l'Europe débloque 100 millions et réclame un gouvernement

L'Union européenne a adopté un programme d'aide supplémentaire de près de 100 millions d'euros pour aider le Liban à faire face aux conséquences de l'explosion meurtrière et dévastatrice du 4 août dernier dans le port de Beyrouth, tout en réclamant la formation rapide d'un gouvernement, a indiqué mercredi la Commission européenne.

Explosion à Beyrouth: l'Europe débloque 100 millions et réclame un gouvernement
©AFP

Cette aide vient s'ajouter aux 70 millions d'euros mobilisés par l'UE immédiatement après la catastrophe.

"La population de Beyrouth ressent toujours fortement les conséquences de l'explosion, qui s'ajoutent à la crise politique et socio-économique ainsi qu'à la pandémie du coronavirus", a commenté le commissaire chargé de la politique de voisinage et de l'élargissement, Olivér Várhelyi, cité dans un communiqué.

Les fonds supplémentaires seront axés sur le rétablissement de la population, notamment l'accès aux services de base et à la protection sociale.

L'UE dit aussi attendre la formation rapide d'un gouvernement pour faire avancer des réformes soutenant une reprise plus large.

L'enquête au Liban sur l'explosion est actuellement suspendue, deux ministres accusés ayant réclamé la récusation du magistrat instructeur.

L'explosion d'un entrepôt du port de Beyrouth où se trouvaient des tonnes de nitrate d'ammonium, stockées sans mesures de précaution depuis des années, avait fait plus de 200 morts et 6.500 blessés le 4 août dernier. Une partie de la capitale avait été entièrement ravagée.

Le Liban est englué depuis plus d'un an dans une profonde crise économique, sociale et politique. Outre une dépréciation historique de sa monnaie et une hyperinflation, le pays est en gouvernement d'affaires courantes depuis plus de trois mois.

Sur le même sujet