Explosion à Beyrouth : des produits toxiques ont été stockés sans protection dans le port pendant des années

L'explosion qui a eu lieu le 4 août dernier avait tué plus de 200 personnes.

Explosion à Beyrouth : des produits toxiques ont été stockés sans protection dans le port pendant des années
©BELGA

Des produits chimiques toxiques ont été stockés pendant des années sans protection dans le port de la capitale libanaise Beyrouth, a indiqué lundi une équipe d'experts allemands chargée de la récupération des produits chimiques. 

"De grandes quantités de substances toxiques et hautement inflammables y ont été stockées pendant des années sans mesures de sécurité particulières", explique ainsi Michael Wentler, directeur de la société spécialisée Höppner. "La substance dangereuse a partiellement trouvé son chemin à travers les barils et les conteneurs et s'est répandue. De là, elle a presque certainement atteint la mer."

L'explosion dans le port de Beyrouth le 4 août dernier a tué plus de 200 personnes. Elle a été provoquée par un incendie dans un entrepôt où de grandes quantités de nitrate d'ammonium avaient été stockées par négligence pendant des années. De grandes parties du port et des quartiers environnants ont été complètement détruites.

Avec une autre entreprise allemande, Combi Lift, Höppner est responsable de la récupération de 52 conteneurs.

Selon Michael Wentler, certains d'entre eux sont dans le port depuis dix à vingt ans. Le patron parle d'une "situation terrible", qu'il n'avait jamais vue auparavant dans le domaine du stockage des marchandises dangereuses.

On ne sait toujours pas d'où proviennent ces substances et pourquoi elles n'ont pas été éliminées. Il est possible que tous les navires n'aient pas déclaré le contenu réel des conteneurs.

D'après l'expert, le sol de la zone portuaire concernée est très pollué et une couche supérieure de 3 à 4 mètres devra être excavée.

Les déchets et les produits chimiques dangereux seront expédiés en Allemagne pour y être traités.