Conflit israélo-palestinien: deux Palestiniens tués dans des heurts avec l'armée israélienne, plus de 100 blessés

Un Palestinien a été tué vendredi à balles réelles dans des heurts avec l'armée israélienne dans le nord de la Cisjordanie occupée, a indiqué le ministère de la Santé palestinien, après avoir rapporté la mort d'un premier homme près de Ramallah. Ces morts s'ajoutent aux quatre Palestiniens tués par l'armée en Cisjordanie depuis lundi, d'après des sources palestiniennes.

Conflit israélo-palestinien: deux Palestiniens tués dans des heurts avec l'armée israélienne, plus de 100 blessés
©AFP

Des manifestations se tiennent vendredi dans plusieurs villes palestiniennes de Cisjordanie comme Naplouse, Qalqilya, Tulkarem et Jénine dans le nord, et Hébron dans le sud.

Le ministère de la Santé palestinien avait auparavant indiqué qu'un autre Palestinien, non identifié, avait été tué par balles par les forces israéliennes près de Ramallah. L'armée avait indiqué avoir "neutralisé" un assaillant qui s'apprêtait à mener une attaque contre un soldat.

De nombreux rassemblements ont traditionnellement lieu à travers la Cisjordanie occupée le vendredi, jour de repos hebdomadaire, pour protester contre l'expansion des colonies israéliennes, illégales au regard du droit international.

Ce vendredi, les manifestations dénoncent également les frappes israéliennes sur l'enclave palestinienne de Gaza qui ont débuté lundi en riposte à des tirs de roquettes.

Le Croissant rouge a fait état vendredi de plus de 100 blessés en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël, et séparé de l'enclave de Gaza par le sol israélien.

Environ 475.000 colons israéliens vivent en Cisjordanie, territoire où habitent plus de 2,8 millions de Palestiniens.

Un avion de combat israélien attaque près de la frontière syro-libanaise

Un avion de combat israélien a attaqué un véhicule le long de la frontière syro-libanaise vendredi matin, a déclaré une source au sein des services de sécurité libanais. Aucune victime n'est à déplorer. L'attaque a eu lieu près de la région libanaise de Hermel, à proximité de la frontière syrienne. Des habitants disent avoir entendu une forte explosion à l'aube en provenance de la campagne de Qousseir.

Des informations non confirmées ont indiqué que l'attaque ciblait un véhicule militaire chargé de munitions pour le Hezbollah.

Sur le même sujet