Le violent épisode entre Israël et le Hamas peut-il servir de tremplin à une relance du processus de paix?

Après le cessez-le-feu de vendredi, les deux camps ont crié victoire. Ce violent épisode peut-il servir de tremplin à une relance du processus de paix ? Joe Biden le suggère.

Le violent épisode entre Israël et le Hamas peut-il servir de tremplin à une relance du processus de paix?
©AFP
Le cessez-le-feu conclu entre Israël et le Hamas tenait toujours vendredi en début de soirée. C’était la première journée de répit après onze jours d’un conflit d’une rare violence, la pire confrontation entre les deux parties depuis les cinquante-et-un jours de guerre à l’été 2014. Les bombardements de l’aviation et de l’artillerie de Tsahal sur la bande de Gaza ainsi que les tirs de roquettes à l’aveugle de la branchée armée du mouvement islamiste et d’autres groupes armés vers Israël...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet