À 71 ans, Netanyahou mise sur un retour au pouvoir

L’ex-Premier ministre, redevenu député après douze ans de "règne", promet une opposition virulente.

Inamovible, inoxydable, indestructible… En laissant la place à un gouvernement dirigé par un autre Premier ministre que lui, Benjamin Netanyahou voit s’écailler cette imagerie d’empereur oriental que son sens politique aigu, son jusqu’au-boutisme forcené - voire son machiavélisme, diront certains - avaient façonnée ces douze dernières années. Il aura pourtant tout tenté pour rester au pouvoir, jusqu’à la semaine dernière à encore invoquer ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet