Iran: un millefeuille de crises plaident pour les ultra-conservateurs

placeholder
© afp
Cousue de fil blanc, l’élection présidentielle ? Si la victoire semble promise au candidat ultra-conservateur Ebrahim Raïssi, c’est parce que, tant sur le plan intérieur qu’extérieur, la République islamique se trouve en situation de faiblesse. Bien sûr, Téhéran a renoué le dialogue - quoiqu’indirectement - avec Washington sur le dossier nucléaire, mais le scrutin se tient dans un contexte de crise plurielle d’une rare gravité : économique, sociale, géopolitique, épidémiologique,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet