Coronavirus: le ministre tunisien de la Santé limogé

Le chef du gouvernement tunisien Hichem Mechichi a décidé mardi de limoger le ministre de la Santé Faouzi Mahdi, en plein pic de contamination au coronavirus, ont annoncé ses services dans un communiqué.

placeholder
© AFP

La présidence du gouvernement a annoncé sa décision dans un communiqué lapidaire, sans expliquer les raisons de ce limogeage.

M. Mehdi est à l'origine de l'ouverture temporaire de la vaccination à tous les Tunisiens de plus de 18 ans pendant deux jours mardi et mercredi, entraînant une ruée dans les centres de vaccination au moment où le pays connaît une hausse des cas inédite.

Le ministère de la Santé a finalement restreint l'accès à la vaccination aux plus de 40 ans mercredi pour éviter une nouvelle cohue.

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, deviendra ministre de la Santé par intérim, dans un gouvernement déjà affaibli par le départ de nombreux ministres non remplacés après un remaniement resté en suspens.

Le président Kaïs Saïed, qui jouit d'une importante popularité, a refusé en janvier de laisser prêter serment des ministres pourtant validés par le Parlement.

Le président, en froid avec le principal parti parlementaire, le mouvement islamiste Ennahdha, avait nommé M. Mechichi en août dernier.

Le remaniement, qui concernait une dizaine de ministres, était poussé par Ennahdha pour assurer au gouvernement le soutien de sa coalition parlementaire.

Le ministère de la Santé avait alors été attribué à un médecin de Sousse (est), mais Faouzi Mehdi avait finalement conservé son portefeuille à la faveur de cette crise politique.