Israël réduit de moitié la zone de pêche de Gaza après des lancers de ballons incendiaires

Israël a réduit dimanche de moitié la zone de pêche autorisée au large de la bande de Gaza, ont indiqué des responsables de la Défense, après des lancers de ballons incendiaires depuis l'enclave palestinienne ayant causé des feux de brousse dans le sud d'Israël.

Israël réduit de moitié la zone de pêche de Gaza après des lancers de ballons incendiaires
©afp
afp

"Il a été décidé de réduire la zone de pêche autorisée dans la bande de Gaza de 12 milles nautiques à 6 milles nautiques", a affirmé la branche militaire du Bureau de coordination des activités du gouvernement israélien dans les Territoires palestiniens (Cogat).

"La décision a été prise en raison des lancers de ballons incendiaires de la bande de Gaza vers Israël, qui constituent une violation de la souveraineté israélienne", selon le communiqué du Cogat.

Plus tôt dimanche, des incendies ont été éteints "à trois endroits dans un petit secteur dans la région d'Eshkol", avait indiqué un communiqué des pompiers israéliens précisant qu'"un expert avait conclu que les feux avaient été provoqués par des ballons incendiaires".

Ces ballons visent des terres agricoles autour de l'enclave palestinienne paupérisée où vivent entassés quelque deux millions d'habitants sous blocus israélien depuis 15 ans.

Israël avait annoncé le 12 juillet l'extension de la zone de pêche et l'élargissement des importations autorisées dans la bande de Gaza pour desserrer l'étau imposé lors du conflit meurtrier avec le Hamas en mai.

La zone de pêche autorisée avant ce conflit était de 15 milles nautiques.

Des incidents sporadiques -- lancers de ballons incendiaires de Gaza et frappes aériennes israéliennes en représailles -- ont eu lieu depuis l'entrée en vigueur d'un fragile cessez-le-feu ayant mis fin à cette guerre éclair de 11 jours --du 10 au 21 mai--.

Israël a riposté récemment aux lancers de ces ballons par des frappes aériennes nocturnes ciblant des positions présumées du mouvement Hamas qui contrôle la bande de Gaza.

La dernière fois que ces lancers de ballons de l'enclave palestinienne avaient provoqué un incendie en Israël remonte au 2 juillet.

Sur le même sujet